Accueil ::> Présentation du collège ::> d. Le secteur de recrutement ::> La commune de Biéville-Beuville

La commune de Biéville-Beuville

mardi 22 novembre 2016, par F. JEANNE.

Née de la fusion de Biéville et de Beuville en 1982 après simple association pendant 10 ans, cette commune située à 8km du centre de Caen et donc à 4 ou 5 kilomètres du collège Lechanteur est peuplée de 2750 habitants. Elle se trouve au carrefour des voies Caen - Colleville et Mathieu - Blainville.
Les deux bourgs anciens se sont rejoints du fait de la périurbanisation. Plus de 60% des logements - pavillons individuels pour l’essentiel- ont été construits après 1975. Le logement social a longtemps été absent de la commune ; il est en légère augmentation depuis quelques années (33 logements).
A mi-chemin entre les deux églises du XIèS. à Beuville et du XIIè à Biéville (celle de Beuville est classe Monument historique), on trouve la mairie et à côté d’elle les écoles, la bibliothèque et une salle multi-activités. Derrière, des terrains de football, une salle des sport, une salle polyvalente et des tennis. Les commerces sont nombreux tout comme les services (artisans et entreprises, médecins, pharmacie, dentiste, infirmières, poste...)
Comme à Cambes ou à Mathieu, les cultures de céréales, lin et betteraves ainsi que les prairies pour l’élevage occupent de vastes espaces. Onze exploitations agricoles faisant travailler 20 personnes se trouvent sur le territoire.
C’est aussi sur le territoire de Biéville-Beuville que se trouve la zone commerciale de la Bijude où se sont regroupés de nombreux concessionnaires automobiles, ainsi que quelques commerces de l’autre côté de la voie rapide allant de Caen à Douvres. A cet endroit les communes de B.B., Cambes en plaine et Epron se rejoignent.
A l’est de la commune, s’est implantée une maison de retraite médicalisée. Au sud, un golf 18 trous occupe un très vaste espace.
La commune dispose d’un patrimoine archéologique et historique notable composé de mégalithes de l’époque néolithique, des deux églises médiévales, de tois châteaux de l’époque moderne (le Londel, Biéville, la Londe), de deux manoirs et d’une ferme du XVIèS.
Enfin, il faut noter que la ville est jumelée avec Lympstone en Grande-Bretagne et Margetshöchheim en Allemagne depuis plus de vingt ans.